Echos DD

• Sur les toits de Turquie

{ 17:11, 18.09.2007 } { Publié dans JOURNAL DU DD } { 3 commentaires } { Lien }

Depuis notre départ,
nous les voyons partout. Presque chaque habitation
en est équipée. Les panneaux solaires, accompagnés de citernes, chauffent l’eau courante ou tirée d’un puits. Pas de système qui récupère l’eau de pluie. Il ne pleut malheureusement pas assez
en Turquie. Et cette année
a été particulièrement catastrophique.


Dès que nous avons quitté les côtes, le paysage est devenu désertique ; les fontaines, équipées de lavoir, installées aux bords des routes, et auxquelles nous avions l’habitude de nous ravitailler en eau se sont taries ; sous tous les ponts que nous avons traversés, il n’y avait que poussière… Dans le village d’agriculteurs d’Hamidiye Koyu, Amit et sa famille nous ont confié que la pluie n’était pas tombée depuis 3 mois…

Pour pallier à ce manque d’eau et pour irriguer les cultures, partout on pompe dans les rivières, des barrages sur l’Euphrate et le Tigre se construisent, entraînant des « guerres de l’eau » avec les pays voisins (Syrie et Irak) qui dépendent aussi de ces fleuves pour leur agriculture et leur vie quotidienne.

Pendant ce temps, dans les villes, les stations de lavages pullulent et les voitures à peine poussiéreuses sont lavées à grande eau … Tout au long de la plaine centrale d’Anatolie (45°C l’été) nous avons vu des champs arrosés en plein soleil sous peine de ne pas survivre à la chaleur de la journée…


 

les photos :
Konia ->Goreme


Racim Aytaç, hôtelier à Sultanhani, nous a accueilli quelques jours dans sa famille. Il nous en dit plus sur les panneaux solaire qu’il a fait installer sur le toit de sa pension.

C’est pour lui tout d’abord une question d’économie, il est plus abordable en Turquie d’installer un système de chauffe-eau solaire que d’utiliser le gaz. Son installation est là depuis 20 ans et elle marche parfaitement. Dans sa pension il peut fournir de l’eau chaude à 100 personnes ! Il nous confie qu’en plus d’économiser de l’énergie, ce système solaire permet de rendre l’eau potable ; en effet celle-ci est chauffée à 90°C par le soleil.

Tous ses voisins en sont équipés. Il suffit d’aller dans le centre du village dans le magasin d’Ibrahim Yumusak pour trouver les panneaux dernier cri, tout droit venus… de Chine !

Son opinion sur l’environnement en Turquie :
Racim a beaucoup voyagé en Europe et au États-Unis, et il y a remarqué l’attention particulière qui y était donnée concernant les déchets. Bien que dans les grandes villes les poubelles de tri excitent, elles sont surtout présentes dans les quartiers les plus riches et aux abords des sites touristiques. Ailleurs, les déchets parsèment les campagnes et il regrette qu’aucune éducation ne soit donnée pour enrayer la montée des bouteilles plastique.


{ Ajouter un commentaire }

Les Hydropathes

{ 18:11, 18.09.2007 } { Publié par Nick the Bick }
Salut a vous, les Arsouilleurs !

Votre reportage et les reflexions qu il suscite sont necessaires, vitales. Ca nous montre a quel point les initiatives individuelles, meme les plus intelligentes et reflechies, ne peuvent aller tres loin sans prise de conscience collective. Si les gens ne comprennent pas qu utiliser cinq litres d eau pour nettoyer leur voiture est non seulement inutile et d un narcissisme de petit carrossier, mais dangereux et meme meurtrier pour certaines couches de population, pour l instant les agriculteurs de deserts anatoliens, mais a l avenir, peut etre serait ce nous autres, dans nos grandes villes occidentales, qui tirerons la langue...

Or, voici le fond de ma reflexion : en qualite d hydropathe, c est a dire d ennemi de l eau en tant que liquide potable, je serai plutot d avis a dessecher toutes les reserves aqueuses de la planete, afin de nous debarasser une bonne fois pour toutes de cet insipide liquide... Mais j ai reflechi, j ai medite, j ai attrape mon fond a deux mains et une goutte de sueur est venue s ecraser dans mon verre de pernod; et c est a ce moment precis, Newton du Zinc, que j ai eu une revelation : cette goutte de sueur dans mon verre m a subitement rappele que l alcool etait compose d eau, et que sans eau, point de pernod !

Incroyable prise de conscience : ces types qui lavent leurs voitures menacent mon pastis de 5h, mon picrate de 7h, mon whisky de 8h, mon pernod de 9h, mes bieres de 10h... et j en passe !

Conclusion : Hydropathes de Tous les Pays, Unissez Vous !

Signé : L Internationale des Buveurs d Eau Melangee

Bravo

{ 22:09, 18.09.2007 } { Publié par MOE }
Merci à Racim d'avoir accueilli nos baroudeurs préférés et félicitaions pour son initiative d'installation de chauffe eau solaire!!!
Bonne route accompagnée de plein de bisous

Grosser Sport!

{ 03:22, 19.09.2007 } { Publié par Arne }
Sarah, Chris,

wunderbar Eure Berichte zu lesen, klasse die Fotos. Bin wirklich neidisch, dass Ihr diese Wahnsinnstour macht, Fernweh packt mich bei jedem Bericht.

I wish you continuous vivid experiences & happy trails ! Et svp n'arrêtez pas à raconter… pour eux qu'avaient dû rester home.

Bisous de (entre-temps) Londres,
Arne

{ Page précédente } { Page 49 sur 72 } { Page suivante }

Echos DD

ACCUEIL
EN SAVOIR PLUS
ARCHIVES
ALBUMS PHOTOS

«  Juin 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Partenaires

3D TERRITOIRES
EUROPA 21
ECHO WAY
ABM
Petits vélos de maurice
TWOLAMBS
MAGURA
ABUS
OREDON
PHILAMY
EUREKA!
NIC-IMPEX
Handicap International
AVENTIS
LONELY PLANET
INFO INDUSTRIES
ADVERBIA
BLOG-TERRITORIAL
DREAMSHAKE
Jules's Classic Rental
modlao

Rubriques

CARNET DE ROUTE
JOURNAL DU DD
PRÉPARATION

Derniers articles

• Echos DD c'est fini. Vive MOD !
• Un an déjà
• Les antennes fleurissent, les papillons s’y posent
• Des livres en Lao pour les enfants laotiens
• Luang Prabang, à la croisée des eaux
• Patience et longueur de temps…
• Route 1095. 762 courbes. 136km.
• Same same. But different.
• Au fil de l’eau et des soleils levants
• SALA BAÏ, l’école du riz
• Osmose, un battement d’ailes au "cœur du Cambodge"
• Entre gravures angkoriennes et clichés d’aujourd’hui, l’immuable Cambodge
• BREVE DURABLE : casser l'image de la pitié et de la charité
• Cambodge, blessures et cicatrices
• Thaïlande - Cambodge : un bond dans le temps
• Eau : source de vie
• Entre averses et éclaircies
• La route reprend son cours, en pedalant !
• Le Sikkim en fini avec les sacs plastique
• Le Sikkim, quelque chose de différent…
• La grande remontée
• Une vie pour les autres…
• Green palm : un certificat de bonne conduite écologique ET sociale !
• De retour en Inde
• Des nurseries pas comme les autres
• Flash info - cycliste Nanceien
• Les tribulations d’Echos DD au Sri Lanka
• BREVE DURABLE : Tout est bon dans l’éléphant !
• Europa 21 – Du bons sens entre les oreilles !
• Un Jardin extraordinaire
• Enfin les tropiques !
• L’espoir résolu du changement
• BREVE DURABLE : Du goudron pour du mourron
• Boules et guirlandes sur fond de cocotiers…
• Des miroirs, reflets du soleil
• Du Rajasthan au Gujarat...
• Qui a dit que les indiens ne souriaient pas ?
• BREVES DURABLES : Fast food & vente à emporter
• D’un monde à l’autre
• Mais ou sommes-nous ?
• Des grandes metropoles aux cites du desert
• Musée du Patrimoine Rural du Guilan
• Du désert aux rizières...
• Merci à l’Iran d’abriter un peuple si chaleureux
• Les derniers kilomètres en Turquie avant…
• De la mer noire aux sommets endiablés d’Erzurum
• La Joellette : du rêve a bout de bras
• Une des plus vieille route du monde
• Sur les toits de Turquie
• Changement de programme
• Enfin le grand départ
• Après 600 Km nous voici de retour
• LES JARDINS DE COCAGNE
• TWO MEN SHOW
• L'ÉPINETTE DES VOSGES : la bûche à musique
• LES BRIMBELLES
• ÉCOMUSÉE DES MINES DE FER
• Video du départ en Lorraine
• Itinéraire en Lorraine
• Équipement au complet
• Du nouveau pour la radio
• Planete DD
• Ils sont enfin là !
• On a tous quelque chose à savoir
• Un nouvel itinéraire...
• Il seront bientôt là...
• En passant par la Lorraine avec nos vélos...
• Itinéraire de 2 ans à vélo à travers l'Asie...

FLUX RSS : inscrivez-vous !



Site Meter