Echos DD

• Merci à l’Iran d’abriter un peuple si chaleureux

{ 07:02, 14.10.2007 } { Publié dans CARNET DE ROUTE } { 8 commentaires } { Lien }

Une immense file de camion nous accueille à la frontière . Nous dépassons des groupes d’hommes qui, ça et là, prennent le thé assis entre les 33 tonnes. Le temps de mettre un foulard et un pantalon et les formalités sont vites expédiées. Nous voici en Iran…


Bazargan -> Tabriz

Nous faisons étape à Maku, afin de prendre nos marques dans un pays où nous ne comprenons pas encore la langue et où tout est écrit en Farsi. Dès ce premier soir nous sommes pris en main par Ali Reza, qui se charge de nous faire découvrir les spécialités Iraniennes (…) et de dénicher une maison de thé. Et ce n’est pas chose facile en cette période de Ramadan, où la majorité des restaurants sont fermés, les repas ayant lieu en famille.
La petite maison de thé (8 places maximum) est gardée par des coqs domestiques ; sur les murs des oiseaux chantent dans leurs cages. Un énorme Samovar trône sur le buffet. Ici comme en Turquie, le thé est servi brûlant dans un verre. Les iraniens cependant déposent un morceau de sucre dans leur bouche et boivent leur
thé à grandes lampées.

Le lendemain nous essuyons notre premier orage depuis notre départ. Dans la plaine pelée des hauts plateaux, le spectacle est ahurissant. A chaque arrêt, les gens s’arrêtent pour nous offrirent leur aide, leur hospitalité, leur téléphone portable… Nous plantons notre tente sous un ciel noir parcouru d’éclairs rose-orangés.

Traverser l’Iran à vélo (2600 km) avec un mois de visa en poche ne sera pas faisable. Il nous faut donc prolonger au plus vite notre visa à Téhéran. Pour pouvoir vraiment en profiter, nous décidons de parcourir l’Iran moitié en pédalant, moitié en stop.

Pour rejoindre Tabriz nous prendrons trois camions et serons invités à manger dans la maison traditionnelle d’Abraham. Lui et son ami nous préparent des œufs. Pour le remercier, nous le dessinons et jouons de la musique. Les femmes restent à l’écart et Abraham refuse qu’elles apparaissent sur les photos de groupe que nous prenons.

Tabriz est un Oasis en plein désert. Nous sommes ravis par le nombre de librairies que nous croisons, de bouquinistes sur les trottoirs, de gens qui marchent avec un livre sous le bras. Nous tentons donc notre chance pour trouver des livres en français. Dans la boutique d’Ali Reza (un prénom très courant en Iran) nous trouvons Le Petit Prince… et plus encore...


les photos seront bientot disponibles. un peu de patience...

Pendant les quatre jours que nous passerons à Tabriz, Ali Reza nous hébergera une nuit dans sa librairie, nous y invitera à manger, à prendre le thé.

Les invitations tombent. Nous aurons la chance de pouvoir déguster un « Tabriz Kefte » (grosse boulette de mouton) célèbre dans tout l’Iran, dans la famille de Nasrim. L’accueil des Iraniens est empreint d’émotions, ces rencontres sont des moments très forts.

Tabriz -> Qazvin

Nous repartons vers Téhéran en évitant l’autoroute afin de visiter un mausolée unique, celui d’un sultan Mongol Oljeitu Khodabandeh. Il possède le dôme de brique le plus haut du monde (48 m) et domine toute la steppe. Un camion nous fera faire le reste du parcours jusqu’à Takestan.

Nous pédalons de nuit pour nous arrêter devant une mosquée où des groupes de gens semblent pique-niquer. Nous nous installons ; on nous prête un tapis, on nous offre des gateaux, du thé… De fil en aiguille, nous finissons par monter la tente dans la succursale de la mosquée !

Nous reprenons la route jusqu’à Qazvin pour y découvrir que nous sommes un jour férié en Iran : Eyd e fetr. La fin du Ramadan . La vie va pouvoir recommencer normalement. Cette fête n’est pas aussi fastueuse en Iran que dans les autres pays du Moyen-Orient. Rien ne se pressant autour de nous.

Qazvin est une ville de pèlerinage avec ses trois mausolées, dont Imamzadeh-ye Hossein est l’un des plus fastueux. Des murs aux plafonds la salle du tombeau est recouverte de miroirs et de Cristals. Des hommes et des femmes se pressent dans une ferveur religieuse que nous n’avons pas l’habitude de voir.

Nous prenons ce matin la direction de Rasht sur la Mer Caspienne, afin d’y rencontrer l’équipe de l’écomusée du Guilan et de rapporter leurs efforts pour conserver le patrimoine architectural de cette région.





Echos DD
www.echosdd.org
echos.association@gmail.com

{ Ajouter un commentaire }

Commentaire sans titre

{ 20:32, 14.10.2007 } { Publié par Anonymous }
Coo!!!!!!!!
Je viens de lire ce périple avec intérêt : merci.

Je vous fais plein de gros bisous à tous les deux
:o)

so

Commentaire sans titre

{ 21:41, 14.10.2007 } { Publié par soeur elodie }
salut les gredins des routes,

énorme tout ce que vous faites.
L'accueil que l'on m'avait décrit dans ses pays là n'était donc pas un mythe.
Continuez d'ouvrir grand les yeux.
Je vous envoie pleins de courage pour les coups de pédales.

Tu me manques mon christophe
Doudou

C'est fou!

{ 14:50, 15.10.2007 } { Publié par Moe }
C'est fou de vous voir en Iran! Ca paraît incroyable!!!
Bonne chance pour trouver votre route face aux panneaux indicateurs!!!!!
Plein de bisous

Merci

{ 19:08, 15.10.2007 } { Publié par Antoine }
Merci pour ce voyage que j'arrive presque à vivre de mon bureau à travers vos histoires et photos.
ça mène vraiment à tout l'IUT GEII...
Bonne continuation à vous deux...

Tabriz Kefte

{ 22:41, 15.10.2007 } { Publié par Nick the Bick }
Je suis tellement heureux de vous lire à chaque fois. Toujours du bonheur, de la joie, du plaisir, de l'émerveillement.

Les Tabriz Kefte du Monde Entier vous saluent !

Quelle belle aventure

{ 16:35, 17.10.2007 } { Publié par Ener }
bonjour les courageux,
c'est toujours un immense plaisir de vous lire, et vous encourage à pédaler encore et encore.........
Nous ferons la Vélorution à Nancy ce jeudi 18 Octobre à 18 h, jour de grève,en pensant bien à vous.
Bon courage.
(Je vous prépare un petit cadeau pour l'Inde.... Si, si si......)

Cordialement

Ener

Coucou

{ 22:00, 22.10.2007 } { Publié par Maman de Nicolas }
salut Christophe !!

bon courage et bravo pour ce voyage !!

Vive internet

{ 15:37, 23.10.2007 } { Publié par Ener }
Bonjour à tous!

merci pour ces magnifiques photos.
et merci aussi à sarah qui réussi très bien sont intégration au foulard, je parie même qu'elle le portera jusqu'à son retour en France et durant les Vélorutions. Assuremment, le foulard protège de la poussière et même de la chaleur, d'ailleurs, ma mère, née en 1924, en a porté jusque dansles année 80. et en plus cela magnifie les beaux visages.....

Bon courage et à bientôt

(J'ai pris contact avec mon contact Indien, j'attend sa réponse)

Cordialement

Ener

{ Page précédente } { Page 44 sur 72 } { Page suivante }

Echos DD

ACCUEIL
EN SAVOIR PLUS
ARCHIVES
ALBUMS PHOTOS

«  Septembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Partenaires

3D TERRITOIRES
EUROPA 21
ECHO WAY
ABM
Petits vélos de maurice
TWOLAMBS
MAGURA
ABUS
OREDON
PHILAMY
EUREKA!
NIC-IMPEX
Handicap International
AVENTIS
LONELY PLANET
INFO INDUSTRIES
ADVERBIA
BLOG-TERRITORIAL
DREAMSHAKE
Jules's Classic Rental
modlao

Rubriques

CARNET DE ROUTE
JOURNAL DU DD
PRÉPARATION

Derniers articles

• Echos DD c'est fini. Vive MOD !
• Un an déjà
• Les antennes fleurissent, les papillons s’y posent
• Des livres en Lao pour les enfants laotiens
• Luang Prabang, à la croisée des eaux
• Patience et longueur de temps…
• Route 1095. 762 courbes. 136km.
• Same same. But different.
• Au fil de l’eau et des soleils levants
• SALA BAÏ, l’école du riz
• Osmose, un battement d’ailes au "cœur du Cambodge"
• Entre gravures angkoriennes et clichés d’aujourd’hui, l’immuable Cambodge
• BREVE DURABLE : casser l'image de la pitié et de la charité
• Cambodge, blessures et cicatrices
• Thaïlande - Cambodge : un bond dans le temps
• Eau : source de vie
• Entre averses et éclaircies
• La route reprend son cours, en pedalant !
• Le Sikkim en fini avec les sacs plastique
• Le Sikkim, quelque chose de différent…
• La grande remontée
• Une vie pour les autres…
• Green palm : un certificat de bonne conduite écologique ET sociale !
• De retour en Inde
• Des nurseries pas comme les autres
• Flash info - cycliste Nanceien
• Les tribulations d’Echos DD au Sri Lanka
• BREVE DURABLE : Tout est bon dans l’éléphant !
• Europa 21 – Du bons sens entre les oreilles !
• Un Jardin extraordinaire
• Enfin les tropiques !
• L’espoir résolu du changement
• BREVE DURABLE : Du goudron pour du mourron
• Boules et guirlandes sur fond de cocotiers…
• Des miroirs, reflets du soleil
• Du Rajasthan au Gujarat...
• Qui a dit que les indiens ne souriaient pas ?
• BREVES DURABLES : Fast food & vente à emporter
• D’un monde à l’autre
• Mais ou sommes-nous ?
• Des grandes metropoles aux cites du desert
• Musée du Patrimoine Rural du Guilan
• Du désert aux rizières...
• Merci à l’Iran d’abriter un peuple si chaleureux
• Les derniers kilomètres en Turquie avant…
• De la mer noire aux sommets endiablés d’Erzurum
• La Joellette : du rêve a bout de bras
• Une des plus vieille route du monde
• Sur les toits de Turquie
• Changement de programme
• Enfin le grand départ
• Après 600 Km nous voici de retour
• LES JARDINS DE COCAGNE
• TWO MEN SHOW
• L'ÉPINETTE DES VOSGES : la bûche à musique
• LES BRIMBELLES
• ÉCOMUSÉE DES MINES DE FER
• Video du départ en Lorraine
• Itinéraire en Lorraine
• Équipement au complet
• Du nouveau pour la radio
• Planete DD
• Ils sont enfin là !
• On a tous quelque chose à savoir
• Un nouvel itinéraire...
• Il seront bientôt là...
• En passant par la Lorraine avec nos vélos...
• Itinéraire de 2 ans à vélo à travers l'Asie...

FLUX RSS : inscrivez-vous !



Site Meter