Echos DD

• Mais ou sommes-nous ?

{ 07:51, 22.11.2007 } { Publié dans CARNET DE ROUTE } { 5 commentaires } { Lien }

La mort dans l’âme et après mûres réflexions, notre décision est prise, nous ne passerons pas par le Pakistan. C’est finalement par la mer que nous quitterons l’Iran. Nos vélos dans un bus, nous prenons la direction de la ville portuaire de Bandar-e Abbas ; de là, un ferry nous emmènera aux Emirats Arabes Unis. Destination dédiée au tourisme de luxe, Dubaï n’était pas prévue au programme, néanmoins cette ville nous a surpris, nous ne nous attendions pas à y être dépaysés et pourtant… Quel choc !



Mais où sommes nous ?
Dès la sortie du bateau, nous cherchons nos repères. On pourrait penser que c’est la soudaine recrudescence de 4x4 de luxe, le retour des panneaux publicitaire dans le paysage, les grattes-ciel, les lumières aveuglantes et clignotantes… Rien de tout cela. Ce que nous regardons bouche bée, ce sont les boubous, les saris, les hidjabs et les minijupes se croiser sous les néons chinois ou la vitrine d’un fast-food… Mais où sommes nous !? Bamako, Bombai, Pékin, Karachi, New York ? Non, à Dubaï. Mais en fait, c’est cela Dubaï, les 60% de population immigrée que compte l’émirat. Plus de 200 nationalités ! C’est un spectacle unique et complètement déroutant…

Après notre demande de visas déposée à l’ambassade d’Inde, il ne nous reste plus qu’à passer le temps dans cet endroit qui, après l’Iran, nous dépasse un peu. Nous avons découvert la drôle de vie à l’américaine que mène les habitants de Dubaï : une vie qui ne pourrait être sans les milliers de petites mains pas chères venue de toute l’Asie, briquant les toilettes à chaque passage, ouvrant les portières des voitures, conduisant votre voiture quand vous avez bu.

Nous passerons donc 10 jours en plein désert, les pieds dans l’herbe ! Afin d’obtenir ce résultat, à la nuit tombée, des milliers d’arrosages automatiques se mettent en marche, circule alors dans la ville une odeur de marée… En effet, l’eau courante vient de la mer après avoir été dessalée dans l’une des nombreuses usines qui marche… au pétrole.



Certains clichés ont la vie dure et le fait que Dubaï s’enrichisse sur les puits de pétrole en est un. Sa vrai force de développement, c’est le commerce (libre de taxes) et le tourisme de luxe. Les palaces, les parcs nautiques, les centres commerciaux et autres piste de ski se multiplient ; la ville est un immense chantier qui propose à chaque coin de rue une vie de rêve dans un prochain building futuriste, un golf plus vert qu’en Angleterre ou un hôtel aquatique. Cette course au « toujours plus », toujours plus moderne, toujours plus vite, nous est apparu comme un vrai non sens. Certains diront un miracle, nous dirons un mirage. Un nouveau désir chassant l’autre, puis un autre, puis un autre… à la recherche d’un idéal inaccessible puisque sans cesse renouvelé.

S’il est vrai que dans les journaux, les émirats font des appels d’offre pour trouver des sources d’énergies alternatives et que certaines constructions se font avec des chartres « vertes », la vérité est que ces rêves se fabriquent à la sueur du front des Pakistanais, des Indiens et des Chinois (pour ne citer qu’eux) qui vivent dans un quasi état d’esclavage sur les chantiers. Ils y vivent, y travaillent et n’en sortent pas. Le taux de suicide parmi cette population est non seulement le plus élevée, mais est en constante augmentation. Pendant ce temps les grues et les pelleteuses s’activent 24h sur 24. Pendant ce temps le « plus grand » Disney land au monde est en construction…

Nous avons donc sillonné la ville à vélo, passant d’un parc à un autre, ne sortant qu’aux heures les plus fraîches (30° C à 22h !) ou passant d’un abris-bus climatisé à un bus glacial. Nous baignant dans une eau turquoise venant lécher des plages envahies de 4x4…


Les velos et les sacoches emballés, nous prenons le chemin de l'Inde... En quelques heures nous sommes propulsés dans un monde bruyant, coloré et mouvementé. Nous sommes à Delhi depuis 2 jours, mais ceci est une autre histoire...


les photos de Dubai


Echos DD
www.echosdd.org
echos.association@gmail.com


{ Ajouter un commentaire }

:o)

{ 20:44, 25.11.2007 } { Publié par Anonymous }
Coucou les loups!!
J'ai adoré lire votre article. J'aurais aimé en lire davantage.

Comme quoi parfois les imprévus réservent d'excellentes surprises.

Je vous fais 1000 bisous entre Montferrier et St Nazaire de Pézan (bien moins exotiques!!).

So

imprévue!

{ 14:37, 27.11.2007 } { Publié par MOE }
Les imprévues ont leurs bons côtés, merci pour cette visite de DubaÏ!!! Photos toujours aussi réussies!!!
Bonne route en Inde, quel dépaysement!
Pleins de bisous de notre petit village de France vous accompagneront sur les routes indiennes!!!

Dubaï

{ 17:37, 27.11.2007 } { Publié par Nick the Bick }
Youhou, les Bikkhus !

Je commencais presque a m inquieter, du loin de ma profonde Bretagne...

Moi, je dois dire que j'aime beaucoup, passionnement, a la folie Dubaï. J'y suis passé il n'y a pas si longtemps (trois semaines) et je me dis qu'on aurait pu s'organiser et se retrouver là-bas. Bon, c'est vrai que ce n'était pas chose aisée. D'abord, de votre côté, mais aussi du mien (mon avion a eu un retard imprévu à Canton et j'ai rate la correspondance à Dubaï d'où un jour passé à visiter). C'était la troisième fois que je passais pas là, et ce que je trouve dingue, c'est qu'à chaque fois, y a un truc en plus que la fois précédente je n'avais vu qu'à l'état d'affiche publicitaire en 2D !
J'aime Dubaï pour sa frénésie stérile, comme vous le dites si bien, mais qui d'après moi est un parfait symbole de notre époque. Or, j'aime les symboles davantage que les hypocrisies. Dubaï s'assume, se proclame, s'étalle, et j'adore !
Je crois qu'on pourra en reparler plus tard, en Inde tiens ! Mais vous êtes déjà à Delhi. Où donc serez vous cet été ? Il me semble que vous prenez de l'avance, non ?

Oula la hitou !!!!

Old Nick.

Commentaire sans titre

{ 18:40, 1.12.2007 } { Publié par mamie-papi }
je suis avec attention et plaisir votre voyage et tjs contente d'avoir des nouvelles par ta maman et jeff. Votre voyage en Inde va être riche en découvertes et émotions. Quelle transition avec DUBAI. Nous pensons bien à vous. De grosses bises et bon courage.

Comme c'est beau!

{ 17:51, 4.12.2007 } { Publié par Ener }
Bonjour à vous deux,
Vous avez fait preuve de raison en évitant le Pakistan, mais c'est un peu dommage, vous devrez attendre que l'ordre politique revienne;
Toujours très heureux de lire vos textes et de voir vos images.
Je suppose que vous prêt pour le saut dans le Monde indien...
j'avais écri ce message la semaine passée, mais mon ordi à planté et je n'ai pas pris le temps de réécrire.
Profitez en à fond et prenez garde aux moussons et aux moustiques.
Cordialement
Ener


{ Page précédente } { Page 40 sur 72 } { Page suivante }

Echos DD

ACCUEIL
EN SAVOIR PLUS
ARCHIVES
ALBUMS PHOTOS

«  Avril 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Partenaires

3D TERRITOIRES
EUROPA 21
ECHO WAY
ABM
Petits vélos de maurice
TWOLAMBS
MAGURA
ABUS
OREDON
PHILAMY
EUREKA!
NIC-IMPEX
Handicap International
AVENTIS
LONELY PLANET
INFO INDUSTRIES
ADVERBIA
BLOG-TERRITORIAL
DREAMSHAKE
Jules's Classic Rental
modlao

Rubriques

CARNET DE ROUTE
JOURNAL DU DD
PRÉPARATION

Derniers articles

• Echos DD c'est fini. Vive MOD !
• Un an déjà
• Les antennes fleurissent, les papillons s’y posent
• Des livres en Lao pour les enfants laotiens
• Luang Prabang, à la croisée des eaux
• Patience et longueur de temps…
• Route 1095. 762 courbes. 136km.
• Same same. But different.
• Au fil de l’eau et des soleils levants
• SALA BAÏ, l’école du riz
• Osmose, un battement d’ailes au "cœur du Cambodge"
• Entre gravures angkoriennes et clichés d’aujourd’hui, l’immuable Cambodge
• BREVE DURABLE : casser l'image de la pitié et de la charité
• Cambodge, blessures et cicatrices
• Thaïlande - Cambodge : un bond dans le temps
• Eau : source de vie
• Entre averses et éclaircies
• La route reprend son cours, en pedalant !
• Le Sikkim en fini avec les sacs plastique
• Le Sikkim, quelque chose de différent…
• La grande remontée
• Une vie pour les autres…
• Green palm : un certificat de bonne conduite écologique ET sociale !
• De retour en Inde
• Des nurseries pas comme les autres
• Flash info - cycliste Nanceien
• Les tribulations d’Echos DD au Sri Lanka
• BREVE DURABLE : Tout est bon dans l’éléphant !
• Europa 21 – Du bons sens entre les oreilles !
• Un Jardin extraordinaire
• Enfin les tropiques !
• L’espoir résolu du changement
• BREVE DURABLE : Du goudron pour du mourron
• Boules et guirlandes sur fond de cocotiers…
• Des miroirs, reflets du soleil
• Du Rajasthan au Gujarat...
• Qui a dit que les indiens ne souriaient pas ?
• BREVES DURABLES : Fast food & vente à emporter
• D’un monde à l’autre
• Mais ou sommes-nous ?
• Des grandes metropoles aux cites du desert
• Musée du Patrimoine Rural du Guilan
• Du désert aux rizières...
• Merci à l’Iran d’abriter un peuple si chaleureux
• Les derniers kilomètres en Turquie avant…
• De la mer noire aux sommets endiablés d’Erzurum
• La Joellette : du rêve a bout de bras
• Une des plus vieille route du monde
• Sur les toits de Turquie
• Changement de programme
• Enfin le grand départ
• Après 600 Km nous voici de retour
• LES JARDINS DE COCAGNE
• TWO MEN SHOW
• L'ÉPINETTE DES VOSGES : la bûche à musique
• LES BRIMBELLES
• ÉCOMUSÉE DES MINES DE FER
• Video du départ en Lorraine
• Itinéraire en Lorraine
• Équipement au complet
• Du nouveau pour la radio
• Planete DD
• Ils sont enfin là !
• On a tous quelque chose à savoir
• Un nouvel itinéraire...
• Il seront bientôt là...
• En passant par la Lorraine avec nos vélos...
• Itinéraire de 2 ans à vélo à travers l'Asie...

FLUX RSS : inscrivez-vous !



Site Meter